Prendre sa retraite à point

La morale de la fable de la Fontaine, Le Lièvre te la Tortue, nous enseigne que :

« Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. »

Les gourmands et gourmets vous diront qu’il vaut mieux :

Manger son entrecôte à point.

Les calmes vous diront :

Tout vient à point à qui sait attendre

Le frugaliste vous affirme qu’il vaut mieux :

Prendre sa retraite à point .

Le financement des retraites : un problème récurrent en Europe

Tous les pays d’Europe cherchent des solutions miraculeuses pour financer la masse des retraites que l’on estime faramineuse. Quand tous les bébés nés du Baby-boom d’après-guerre vont quitter la vie active, beaucoup de nations envisagent de relever l’âge de la retraite jusqu’à 70 ans pour certaines. L’actualité française faite de grèves et de conflits sociaux nous montre bien que les mesures et changement envisagés dans le code du travail ne sont pas des plus appréciés et on le comprend. C’est pourquoi les frugalistes ne veulent pas faire les frais d’un allongement de leur vie active pour les beaux yeux de ce casse-tête démographique.

S’émanciper des retraites payées par l’Etat

Plutôt que d’espérer accumuler des points donnant droit à une retraite “généreusemen”t consentie par le gouvernement, et de faire religieusement leurs cotisations sociales mensuelles, et de se sentir appauvrir, les frugalistes prennent leur retraite en main dès qu’ils se lancent dans la vie active pour y mettre fin le plus tôt possible.

Un choix critiqué mais assumé

Certains (jaloux ?) avancent des critiques en essayant de les culpabiliser par leur manque de solidarité envers un système qui leur a permis de se former et d’apprendre un métier. D’autres les traitent de radins. Mais à cela, il est facile de répondre que la société n’offre pas un cadre professionnel qui donne au jeune l’envie d’y rester au-delà de 40-45 ans.  N’est-ce pas aussi un signe de maturité et de grandeur que de se donner les moyens d’assumer sa survie ainsi que celle de sa famille sans compter sur les aides extérieures ? Il faut tout de même une sacrée foi pour se lancer !

Quelques sacrifices pendant la vie active pour obtenir une retraite de rêve.

Les frugalistes n’ont pas à se sentir coupables de réduire le nombre de leurs cotisations sociales, car pour prendre leur retraite anticipée, ils sont obligés de mettre en place, une discipline de vie rigoureuse, dès leur entrée dans le monde du travail. Alors que certains profitent de leur jeunesse pour « s’éclater », « dépenser », « consommer », les futurs jeunes retraités à faire fructifier et investir. Leurs objectifs : asseoir leur avenir et prendre leur retraite en étant ni trop cuit, ni saigné !

Et vous, vous la voulez comment votre retraite ? Frugale et à point ?