Frugalisme et bitcoins

On en parle depuis un certain nombre d’années. Les crypto-monnaies couvrent les unes de beaucoup de médias spécialisés dans la finance et font saliver certains investisseurs. Mais tout frugaliste qui se respecte doit-il prendre pour argent comptant le Bitcoin ? Quels sont les dangers du bitcoin ? Est-ce un investissement fiable ?

Le Bitcoin est un moyen de spéculer

bourse

La spéculation n’est pas vraiment compatible avec le frugalisme. C’est souvent une perte de temps et une activité qui repose sur l’appât du gain et ne respecte pas toujours les humains. La philosophie du frugalisme est tout l’inverse. Elle n’est pas contre la rentabilité, mais s’inscrit aussi dans le respect et la liberté financière.

Le bitcoin est un jeu de loterie international

En spéculant sur le bitcoin, on risque de précariser ses rentrées d’argent et donc mettre en péril la retraite anticipée envisagée et sa capacité à nourri sa famille.  La valeur des cryptomonnaies est purement imaginaire. Comment peut-on s’appuyer sur quelque chose d’aussi virtuelle pour accéder à une meilleure vie ? Le risque serait trop grand.

wallet bitcoin

Le stockage des Bitcoins n’est pas sécurisé

Les piratages de bitcoin sont monnaie courante. C’est donc une preuve de plus de l’insécurité qui l’entoure.

Le frugalisme se base sur l’investissement  

Contrairement à la spéculation, l’investissement entraine la création de produits, de services et d’un flux de trésorerie. C’est quelque chose de concret qui possède en lui-même une valeur. Il pourra s’agir de parts dans une société côté, ou d’un bien immobilier mis en location.

Il est improbable que le bitcoin supplante les autres monnaies.

Trop de facteurs doivent se rejoindre pour que le bitcoin soit reconnu internationalement :

  • Que les transactions soient dénuées de délais et de difficultés techniques
  • Que le bitcoin soit accepté pour endiguer les dettes publiques et privées.
  • Que le bitcoin ne connaisse aucune fluctuation.

Seriez-vous prêt à vous appuyer sur le bitcoin pour envisager une entrée dans le frugalisme et une retraite anticipée sécurisée?

C’est décidé: je veux devenir un frugaliste

Nouvelle vie ?

En me lançant comme rédactrice freelance il y a 2 ans, je pensais que mes revenus me permettraient de vivre très confortablement tout en gardant le train de vie que j’avais lorsque j’étais professeur, mais cela n’a pas été le cas. C’est en cherchant des moyens d’économiser plus, que j’ai découvert le frugalisme et que je me suis lancée à fond dans cette aventure.

Parce que je n’ai pas envie de passer mes journées à joindre les deux bouts, à épancher des dettes et à gérer de gros problèmes financiers, j’ai sauté le pas : c’est décidé, je deviens frugaliste.

Pourquoi choisir le frugalisme ?

Pour moi le frugalisme rime avec vie meilleure placée sous le signe des achats réfléchis. Il s’agit de ne pas gaspiller de façon extravagante l’argent durement gagné. Le frugalisme n’équivaut en aucune manière à une privation ou à une épreuve ; c’est un concept, que dis-je, c’est une philosophie qui permet d’éliminer les achats inutiles et d’avoir une vie plus féconde et plus déterminée. C’est la recette du vrai bonheur !

une vie plus simple

Au revoir le cycle de vie destructeur

Lorsque je dépensais (presque) sans compter, j’avais l’impression d’être prise au piège dans un cycle de vie destructeur, d’une paie à l’autre et d’un découvert à l’autre.  J’ai donc décidé de rompre ce cycle infernal pour vivre différemment. Les premiers mois ont été un peu difficiles car il fallait que j’apprenne à être plus consciente de mes dépenses. Comme toutes les personnes de ma génération Y, j’avais pris la mauvaise habitude de faire des achats inutiles et redondants. Qui n’ a pas dans son placard des vêtements et des chaussures qui n’ont jamais été portés ou d’autres qui ne sont même pas à sa taille ? J’ai donc adhéré au frugalisme pour ses avantages monétaires. Mais aujourd’hui je persévère parce que cela m’a permis de me rendre compte de ce qui est vraiment important dans la vie.

Bonjour la créativité frugale

Depuis que je m’inscris dans la philosophie du frugalisme, une nouvelle vague de créativité a éclaté en moi. J’ai trouvé de plus en plus de solutions créatives pour mes problèmes quotidiens. Alors que j’avais pris l’habitude de manger souvent à l’extérieur, mon nouveau choix de vie m’a permis de commencer à cuisiner davantage. Les repas sont devenus plus sains, plus savoureux, moins coûteux et mon premier amour pour la cuisine s’en est trouvé tout revigoré !

Au revoir le gaspillage, bonjour le recyclage

plus frugale…

Je suis pour le respect de l’environnement. Alors quand je suis devenue frugaliste économe, j’ ai amplifié ma démarche de respect de l’environnement. Maintenant, je suis davantage consciente de mon gaspillage, qu’il s’agisse de nourriture ou de toute autre possession matérialiste. Acheter des objets d’occasion, ne pas gaspiller de nourriture, recycler mes propres objets m’ont fait accéder à une vie encore plus respectueuse de l’environnement. Rien de tout cela n’aurait été possible si je n’avais pas choisi le style de vie frugal. Savoir que je fais du bien à la planète et à mon bien-être me procure une joie inexplicable. Une joie qui faisait défaut dans ma vie.

Au revoir mécontentement, bonjour la gratitude

petits plaisirs

Avant d’opter pour une vie frugale, j’avais si peu l’habitude de me réjouir de ce que je possédais. Le frugalisme m’a appris à être contente de ce que j’ai et de chérir ces bénédictions. Grâce à ma nouvelle gratitude, j’apprends maintenant à ne plus me comparer aux autres et à me concentrer sur des choses importantes mais non matérialistes.

En route vers de nouveaux objectifs

nouveaux objectifs

En détournant mon attention des choses matérielles et de la surconsommation, j’ai de nouvelles priorités. Mon but ultime est de vivre ma vie au maximum sans avoir à dépenser tout ce que je gagne mais aussi de prendre le temps pour nouer de bonnes relations avec mes amis, ma famille et chaque personne que je rencontre.

En bref, le frugalisme, c’est bon pour ma santé mentale et psychologique !

Etre frugaliste est-ce être un radin ?

Depuis que j’ai décidé d’être indépendante financièrement il y plus de 10 ans, j’ai tout naturellement glissé dans la voie de la frugalité. Je fais un compte méticuleux de mes achats et sorties d’argent, je réduis mes dépenses en surnombre et je me fixe des objectifs ambitieux pour réussir à mettre de l’argent de côté.  Alors que je suis convaincue par ce choix de vie, que je me rends compte de ses bienfaits et que je ne regrette en aucun cas mon mode de vie, j’ai tendance à garder secret mon choix. J’ai honte d’en parler à ma famille, mes amis ou mes collègues.  Pourquoi ? Parce que j’ai peur qu’on me traite de radin. Suis-je radin ?

J’économise, mais je ne suis pas radin ! 

J’ai bien sûr appris progressivement à moins dépenser mais cela ne veut pas pour autant dire que j’ai des trous dans mon canapé ou que je porte des baskets rapiécées. Choisir un style de vie plus frugal ne signifie pas être radin ou pingre. Il y a plein de moyens de faire des économies et de bien vivre avec moins, sans devenir clochard. La vie de frugaliste n’engendre pas forcément de sacrifices.

Vivre frugalement, c’est moins dépenser !

Pourquoi vivre frugalement ? D’abord, parce que cela me permet de dépenser moins et de garder une partie de ce que je gagne pour épargner, éviter de m’endetter ou investir.

Moins dépenser, c’est réduire ses besoins !

C’est un cercle vertueux : moins je dépense, plus mes besoins diminuent. Rien à voir avec la radinerie, c’est une économie de vie, une simplicité volontaire qui vous rend libre.

Réduire ses besoins, c’est moins travailler !

La suite de ce cercle vertueux, c’est que puisque vos besoins sont moindres, vous pouvez décider de travailler moins pour profiter au mieux de votre vie frugale, mais libérée du stress de la vie active. Nous n’avons qu’une vie et tant qu’à faire, je préfère être économe dans mon quotidien pour ne pas être radins en petits bonheurs. Rouler avec une voiture de plus de 10 ans ne me gêne pas du tout si en contrepartie je gagne plus de temps en famille, pour faire du sport, lire, et partager avec mes proches et le loisir de me consacrer à des causes personnelles plus essentielles et épanouissantes.

Tout ça pour un nouveau mode de vie

C’est un art de vivre qui permet d’être le maître d’œuvre de sa propre existence et de lui donner les couleurs que l’on souhaite. Vivre de façon frugale n’a rien d’insurmontable et d’exceptionnel et rien de commun avec la pingrerie. Il suffit pour cela d’un peu d’astuces et d’espièglerie (n’est-ce pas Candy ?).

Nous consacrerons très prochainement, un article entier à l’art d’économiser sans radinerie.

Avantages et inconvénients du frugalisme

La vie en rose, ça existe dans les chansons, mais la vraie vie ne l’est pas toujours, même dans le monde du frugalisme. Si nous voulons être vraiment objectif, il nous faut vous présenter cette philosophie en évoquant ses avantages mais aussi ses inconvénients.

Inconvénients du frugalisme

L’habitude se perd très difficilement

A la recherche du bonheur

Lorsque l’on a goûté au frugalisme, on a beaucoup de peine à sortir de ce mode vie. Les réflexes et habitudes prises lors de notre adhésion à cette philosophie, nous collent à la peau.

  • Astuce : tracez une limite virtuelle, une somme qui une fois atteinte, vous permettra de relâcher la bride.

Cela peut être parfois embarrassant

Votre habitude d’économiser peut être gênante pour vos proches et les membres de votre famille. Il y a des lieux où vous pouvez vous abstenir d’économiser les bouts de chandelles.

  • Astuce : lorsque vous sortez avec des amis ou votre famille, réfléchissez à vos faits et gestes. Avant de récupérer le morceau de pizza que vous n’avez pas mangé, les restes pour vos poules ou tous les sucres emballés du sucrier du bistrot, demandez-vous si vous n’allez pas embarrasser vos compagnons de table !

Estimer la bonne limite de ses économies

utiliser la finance pour.. s’en affranchir

Difficile de savoir si on possède assez d’argent. Il pourrait arriver que vous ayez économisé assez d’argent, mais que vous continuez à être un peu trop économe et frugaliste.  Ce serait dommage d’avoir suffisamment d’économies et de ne pas se mettre à profiter de cet argent pour mener la belle vie.

Acheter les produits les moins chers

En choisissant la frugalité, on a parfois tendance à se tourner vers les premiers prix. Mais ce n’est pas toujours ce qu’il y a de mieux à faire. Car les produits premiers prix sont généralement de moins bonne qualité.

Être perçu comme un radin

Radin comme un frugaliste

Être considéré comme un radin ne ruinera pas complètement votre réputation, mais votre image en prendra peut-être un coup. Il faut savoir assumer cette étiquette !

Passer son temps à se plaindre des prix élevés

cette traque des économies peut vous aigrir !

Ralentir votre vie sociale

En voulant épargner et économiser, on a tendance à refuser de participer à des activités sociales.

Etre très discipliné

A force d’être trop discipliné, on peut parfois passer à côté d’opportunités de se faire plaisir et de profiter aussi de la vie.

Avantages du frugalisme

Apprendre à économiser

apprendre à économiser

Dans une société où tout nous pousse à surconsommer et à dépenser, où de nombreuses personnes sont endettées à vie, le frugalisme vous entraînera à acquérir de bons réflexes pour apprendre à économiser.  A force de chercher par tous les moyens à moins dépenser et à mettre de l’argent de côté, les frugalistes deviennent des experts en gestion financière.

Eviter le stress du budget dépassé

Puisque vous gérez enfin votre budget, vous savez toujours où en sont vos finances et ne risquez pas d’avoir de mauvaises surprises.

Savoir planifier son avenir

Il est important de savoir que gagner de l’argent ne suffit pas, mais qu’il faut investir pour bien vivre même lorsque vous prenez votre retraite ou votre travail.

Garder votre maison épurée

bonheur matériel

Adopter un style de vie frugal vous évite non seulement des achats inutiles, ce qui vous coûtera beaucoup d’argent à long terme, mais cela vous aidera à garder une votre maison épurée et exempte de choses inutiles.

Avoir un sentiment de sécurité

Imaginez vivre sans aucune dette, avec de l’argent supplémentaire à la banque et un plan de retraite sécurisé, n’est-ce pas un bon sentiment de sécurité et de bien-être ?

Vivre une vie moins stressante

Outre la sécurité et la sûreté à un plus jeune âge, de nombreuses personnes ont déclaré que le meilleur avantage d’une vie frugale est de mener une vie moins stressante et de s’inquiéter beaucoup moins de l’avenir. Et donc de ne pas avoir besoin de fury room !

Avoir une empreinte écologique moindre

une vie plus saine

La vérité est que la frugalité est aussi bénéfique pour nous que pour notre environnement et la planète sur laquelle nous vivons. En consommant moins, il est possible de recycler, et de faire barrage à l’obsolescence programmée.

Si cette évocation des avantages et des inconvénients du frugalisme vous a envie d’aller plus loin, voici 5 façons de devenir frugaliste.

Guru du frigalisme: Money Mustache

mustache

De son vrai nom, Peter Adeney ou M. Money Mustache est sans doute l’un des gurus du frugalisme le plus connu. Fort d’un portefeuille de 600 00 dollars, il a pris sa retraite et s’est lancé dans le frugalisme au début de la trentaine. C’est en 2005 alors qu’il occupe un poste d’ingénieur en informatique que ce canadien vivant à Longmont a décidé de vivre autrement en n’utilisant qu’un faible pourcentage de son salaire annuel et d’investir le reste sur les marchés boursiers pour le faire fructifier et partir en retraite anticipée.

Sa foi et sa doctrine ?

M. Money Mustache pense que la plupart des individus de la classe moyenne peuvent et devraient dépenser moins d’argent et posséder moins de biens matériels, pour être plus libre financièrement et par conséquent être plus heureux tout en ayant une empreinte environnementale réduite.

Son expérience dans le frugalisme

Peter Adenay et sa femme, cadres dans l’informatique occupaient tous 2 des postes leur permettant de gagner 67 000 $ par an et par personne. Mais au lieu de dépenser leur argent en surconsommant, ils firent le choix de vivre de façon frugale pour placer leurs économies. C’est ainsi qu’au moment de leur retraite anticipée, ils avaient réussi à amasser environ 600 000 $ tout en possédant une maison d’une valeur d’environ 200 000 $.

Sa Bible ?

C’est dans un blog grandement médiatisé que M. Money Mustache décrit sa vision d’un frugalisme qui lui réussit. Cherchant convaincre et à faire des adeptes, l’heureux jeune retraité milite pour une vie plus simple qui saura renoncer à ce qu’il nomme « un volcan explosif de gaspillage » tel que la flambée des dépenses liées à l’accession aux voitures neuves.

Sa communauté

Son site Web comprend un forum actif permettant de discuter de questions de finances personnelles en dehors des fils de commentaires du blog. On y ouvre aussi de nombreuses discussions portant sur des sujets propres à cette niche, tels que la vie frugale, l’investissement et la retraite anticipée. Les personnes qui lisent le blog de M. Money Mustache et souscrivent à sa philosophie s’appellent des «Mustachians».  Il ne faut en aucun cas, les confondre avec les Moustachus de tous poils !

Les grands-messes ?

Les Mustachians se réunissent régulièrement dans des “Meetups Mustachian” organisés dans le monde entier. Ils y partagent leurs expériences et conseils sur le frugalisme et sur les astuces pour réussir à se créer une retraite anticipée en toute sérénité.

Avez-vous déjà participé à une rencontre de Mustachians ?