Qu’est ce que le frugalisme ?

Qu’est ce que le frugalisme ?

Frugalsime, un mouvement récent d’émancipation financière

consumérisme
consumérisme

Le frugalisme est un mouvement assez récent qui va à l’encontre de la doxa de la consommation à tout prix, le consumérisme imposé. Alors que la majorité des personnes, des entreprises ou même des états vivent “au dessus de leurs moyens” en accumulant des crédits, des dettes. Le frugalisme au contraire prône de vivre de manière modeste et bien souvent en dessous de ses moyens. 

Encore un néologisme anglo-saxon

Internet a la fâcheuse habitude de créer un nouveau isme pour tout mouvement, tendance ou mode comme le sont: véganisme, friganisme, pastafarisme.
Tendance encore plus accentuée par les mots en “phobie”: comme la glottophobie, l’islamophobie, grossophobie. Le frugalisme n’échappe donc pas à cette mode. Est il vraiment nécessaire de créer exnihilo un nouveau mot dont l’acception est simplement la frugalité?  La réponse est oui. En effet, derrière ce mot, on retrouve un concept et un mode de vie souvent très opposé à la définition de la frugalité, de la vie modeste ou monacale.

Un peu d’étymologie

Ainsi le mot frugal a pour origine le mot latin frugalis , c’est à modeste, rangé. Une personne frugale à l’origine est une personne qui mange de façon simple et en petite quantité. On remarque donc que ce mouvement pourrait donc prôner un retour à la simplicité, aux sources.
Néanmoins le but du frugalisme n’est pas la vie frugale, “cultiver son jardin”.  Mais plutôt un moyen de parvenir à vivre de manière indépendante des pressions exercées par les sociétés modernes. En particulier la pression et la dépendance à l’argent.

Le frugalisme, un mouvement protéiforme

On retrouve donc dans le frugalisme des nombreux concepts tant purement lucratives, pécuniaires que morales ou philosophiques. Avant tout il s’agit d’une quête réelle de la liberté et de l’indépendance. On peut donc y trouver des personnes attirées par une vie modeste, vivant en autarcie comme des personnes aisées ayant thésaurisé un capital suffisant qui leur permet de subvenir à leurs besoins. Ces besoins peuvent donc être modestes ou bien extravagants. Bien que l’étymologie du frugalisme suggère un dénuement, un rentier vivant des revenus passifs peut parfaitement être associé à un frugaliste.